En 1880, au moins, une école existait déjà, à Tivarellu. Elle recevait plus de 100 élèves , garçons et filles, qui venaient, non seulement de tous les hameaux de la commune, mais aussi de la commune de Sotta.

L’instituteur était, à l’époque, Simoni Jean, surnommé  » PICCONU « , qui a laissé le souvenir d’un enseignant sévère, mais excellent, taquinant la muse ( en italien). Il est notamment l’auteur des Lamenti du bandit Jean-Camille NICOLAI ( Ghjuvan CAMEDDU), de Carbini. Non seulement l’école n’a jamais été fermée, mais Figari possède, à présent, deux classes primaires et une classe maternelle.

La municipalité projette de construire un autre groupe scolaire. Dans les hameaux, deux écoles restent ouvertes à TARABUCCETA et à POGGIALA. A OGLIASRELLO, l’école a été fermée, faute d’effectifs. J’ai fréquenté l’école de mon village, jusqu’à l’age de 9 ans. Mes souvenirs personnels demeurent très vivants et ont fortement marqué mon enfance.

Partager cette page :